AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas les postes-vacants, ils sont importants pour le déroulement de l'histoire, et très intéressants ! I love you

Partagez|

Show Must Go On ! [Liam Burton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Show Must Go On ! [Liam Burton] Ven 5 Fév - 23:59




Show must go on !
Liam & Anthony

Tony ne savait pas vraiment comment il avait fait pour se retrouver dans cette situation franchement. Il était un homme rangé maintenant, il avait une petite amie que l’on pouvait nommer compagne et il faisait son travail sans qu’on lui demande. Il avait l’impression qu’on l’avait remplacé par quelqu’un d’autre. Et le fait qu’il se retrouve un peu dans la mouise le rassurait sur certains points. Déjà qu’il attirait toujours autant les ennuis. Il était un aimant à ennuis. Pepper n’arrêtait pas de lui répéter. Et le SHIELD aussi, ainsi que les Avengers. Bref, tout le monde lui signifiait que s’il arrivait un truc pas net : c’était de sa faute. Et il ne pouvait pas vraiment contester parce que c’était souvent le cas. Comme maintenant...

Il avait été tiré de la sieste qu’il faisait joue contre son interface par une FRIDAY un peu sur les nerfs. Apparemment cela faisait plusieurs minutes qu’elle tentait de le réveiller sans avoir de résultat. Moralité elle avait dégoté une DUM bien content d’aider. Et il lui avait fourré la pince dans l’œil. Pas hyper glamour comme résultat si vous vouliez son avis. Donc après avoir été réveillé en grande pompe, menacer le petit robot de le transformer en machine à café et de justement s’enfiler deux cafés, Tony fut assez réveiller pour comprendre ce que FRIDAY tentait de lui expliquer depuis plus de 10 minutes.

C’est-à-dire que New-York se faisait attaquer encore une fois. Ils venaient à peine de sortir de la vague de froid que déjà un nouvel attaquant prenait la place de l’ancien. Et franchement, Tony en avait ras le bol de toutes ses histoires. Il pensait sérieusement à rentrer à Los Angeles. Là-bas au moins, il n’avait de cinglé qui attaquer tous les deux jours pour prendre le pouvoir. Et c’était plutôt tranquille si on enlever le fait que sa dernière villa avait volé en éclat à cause d’un mec cinglé qui voulait lui piquer sa nana. Mais ce n’était qu’un simple détail. Un tout petit détail...

Un soupir avait tout de même échappé à ses lèvres et il avait demandé à son IA de préparer de quoi contrer le nouvel asseyant. Apparemment et d’après ce qu’il pouvait voir c’était un mutant qui avait le pouvoir du feu et qui commençait à affoler toute la vie. Puisqu’en plus il se déplace vite. Un peu comme monsieur Flamme du Baxter Building... Mais là, il faisait plus de dégâts. Plusieurs maisons étaient déjà en feu et les pompiers ne savaient plus comment faire. Ce qui était carrément embêtant quand on savait que plusieurs de ses maisons étaient encore habitées. Alors Tony prit la décision d’envoyer plusieurs autres armures aider les hommes du feu. Depuis Ultron, Tony avait construit des dizaines d’armure pour pallier aux nuits blanches qui avaient fait leur grand retour. De ce fait, il était plutôt bien armé contre le feu et le manque de personnel.

Il s’était rapidement habillé après ça, mettant la dernière amure qu’il venait de terminer et se rendit rapidement vers les lieux où se trouvait le mutant qui s’amusait à carboniser le reste de la population. Le vol cependant lui parut une éternité et quand il arrive, Tony trouva un quartier pour le moins détruit. Les pompiers n’osaient pas avancer, les policiers ne savaient pas quoi faire... En bref, le mec en flamme venait de foutre une belle pagaille.

Il s’approcha doucement du lieu, volant en stationnaire pour ne pas effrayer la population et surprendre le mec qui continuait à balancer des flammes vers les maisons. Il fronça les sourcils avant de s’adresser à FRIDAY à travers le heaume.

- FRI, tu me trouves qui est le mec et pourquoi il vient de péter les plombs, ordonna-t-il alors qu’il se posait au sol.
- Okay patron. Mais cela risque de prendre un peu temps, le visuel n’est pas très bon.
- Fait, m’en fou du temps que ça peut mettre.

Et sur cet échange, Tony s’avança doucement, heaume baissé vers l’homme enflammé. Mais il n’avait pas fait quelques mètres que le bonhomme venait de lui refaire le portrait... Il n’aurait pas eu l’armure, il était sûr qu’il y passait.

- Les flammes sont plus chaudes que la normale, déclara l’IA en revenant vers Tony.
- Merci pour cette information FRI, ce n’est pas comme si je venais de prendre une douche à plus de 180°...

Oui, il grinçait des dents parce qu’il ne savait pas vraiment comment il allait faire. Si l’homme continuait à l’arroser ainsi, il allait finir par faire griller plusieurs de ses circuits et cela ne serait pas bon pour Tony qui était à l’intérieur de l’armure... Donc pour l’instant, son cerveau tournait à 100 à l’heure pour essayer de trouver une solution au problème. Il aurait bien lancé quelque chose mais avec la chaleur que dégager le mutant, le missile aurait explosé avant même qu’il ne le touche. Et cela n’aurait fait aucun dégât, si ce n’est un peu plus autours de lui. Et ce n’était absolument ce qu’il voulait.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Burton

J'ai déjà écrit : 211 lettres. Je suis arrivé le : 19/10/2015 Mon petit nom c'est : Wilhiane et je ressemble à : Dylan O'Brien D'ailleurs, je joue aussi : Lysandre De Nerval Je dis merci à : Wilhiane on me connaît sous le nom de : Le Briseur et je suis un : Muté Je suis du côté : de moi-même <3 et je travaille comme : voleur et survivant ça compte?



"Ce qu'il y a d'enivrant dans le mauvais goût, c'est le plaisir aristocratique de déplaire"

MessageSujet: Re: Show Must Go On ! [Liam Burton] Lun 22 Fév - 17:15



Show must go on !
« Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse. »


« Ce n’était pas un parfum qui vous donne une meilleure odeur, pas un sent-bon, pas un produit de toilette. C’était une chose entièrement nouvelle, capable de créer par elle-même tout un univers, un univers luxuriant et enchanté, et l’on oubliait d’un coup tout ce que le monde alentour avait de dégoûtant, et l’on se sentait si riche, si bien, si libre, si bon… »

Liam ferma Le Parfum et pencha sa tête en arrière contre le mur, dans une sorte de transe psychologique pour essayer d’imaginer. Ses paupières se fermèrent un instant et il se concentra sur les bruits alentours. Tout à coup, il entendit la sirène des pompiers émerger dans la rue en bas et l’écouta passer à toute vitesse. Ca le dérangeait. Il rouvrit les yeux et posa le livre sur la première table à côté de lui. Vexé de s’être fait interrompre de la sorte, le muté se leva d’un bon en soupirant. L’appart d’Alice était toujours mieux que la station de métro désaffectée, mais quand elle travaillait, il n’avait rien à faire. Et puis le boulot c’était mort dans le secteur abordable. Serveur, ce n’était même pas la peine d’y penser vu son sens du relationnel. Il n’arrivait même pas à sourire ou alors c’était affreux, et pour le reste il n’avait aucune idée de ce que les gens faisaient quotidiennement. Les expériences d’Hydra lui avait ravagé la mémoire plus qu’il ne l’avait imaginé…

Il resta quelques secondes debout sans bouger et lorsqu’il releva la tête, une mauvaise idée se présenta à lui sans qu’il n’ait rien demandé. La télévision. Okay, comment ça marchait déjà ? Il s’approcha de l’objet en question et regarda autour. Bon, le bouton on/off il s’en souvenait. Et la télécommande, okay ça lui revenait progressivement. Il aurait préféré que sa mémoire lui revienne sur autre chose que comment se servir de ce truc à perte de temps pour personnes inutiles… Mais bon, c’est ce qu’il était pour aujourd’hui alors ça lui allait. De manière nonchalante le jeune homme zappa chaîne par chaîne au bout de deux secondes de visionnage. Comment les gens pouvaient trouver ça intéressant ? Il répéta le même mouvement jusqu’à ce qu’il tombe sur un flash info dans le Bronx. Il fronça les sourcils en réalisant ce qu’il voyait. Presqu’un quartier entier en flammes. C’était quoi ce bazar ? Les informations qui défilaient en dessous indiquaient que c’était l’œuvre d’un mutant et que les pompiers n’arrivaient à maîtriser la situation.

Liam n’en revenait pas. A peine le type qui s’était pris pour la Reine des neiges s’était fait coffrer, qu’un autre débarquait comme une fleur pour cramer la ville qui sortait récemment de l’ère glacière. C’était quoi leur problème à vouloir tout détruire comme des énervés de la vie, à ceux-là ? Le muté éteignit la télé qui lui cassait les oreilles et sortit dans un coup de vent. Deux minutes plus tard il était dans la station de métro la plus proche pour trouver une ligne. Lorsqu’il arriva devant les bornes, il pila. Pas d’argent. Pour changer. Liam jeta un coup d’œil discret autour de lui. La station était presque vide à cette heure là. Il inspira avant de se résoudre à encore une fois, à « passer outre les bonnes manières ». Il faillit s’élancer juste avant de réaliser qu’il avait oublié un point quelque peu important. Ces saletés de caméras là-haut, le fixaient bien droit dans les yeux… Il ferma les siens et se concentra pour sentir l’univers tactile qui l’entourait. La seconde suivante, une masse informe et violacée apparut contre le verre de l’objectif et Liam se pressa de glisser sous le bras mécanique de la borne pour atteindre l’escalier. Sur l’image, le violet se dissipa sur une station déserte.

Le voyage en métro se passa sans contrôle et lorsqu’il émergea en haut de l’escalier, le Bronx lui apporta une odeur presque insoutenable de brûlé. Partout les murs semblaient respirer la suie et transpirer la fumée acre qui s’élevait dans le ciel. Liam n’eut pas de mal à repérer la source de l’incendie et traversa rapidement les rues pour arriver aux camionnettes des journalistes qui s’amassaient là. Il les passa et tomba ensuite sur un groupe de flics posés là, à ne pas comprendre de ce qu’il se passait. Dépassés par la situation, ils ne firent pas attention à lui et il put facilement arriver là où il le souhaitait.

Il était largement temps de se protéger de l’air infecte et du feu qui à cette distance, pouvait être dangereux. Liam avança entre les maisons brûlées, les yeux fermés et cerna de nouveau son univers tactile pour amasser l’oxygène potable à ses pieds et le ramener dans sa masse violacée, jusqu’à ses poumons. Enfin, son champ de force corporel apparut dans son intégralité et le muté, dans toute la magnificence de son don, fut fin prêt. Et il ne tarda pas à trouver l’idiot de service. D’ailleurs ce dernier n’eut pas de mal à le remarquer dans sa couleur particulière, et il le dévisagea un instant, coupé dans son élan. Liam était fier. Il n’était pas le seul à s’être fait déranger dans son délire aujourd’hui.

- Salut, déclara-t-il avec toute la mauvaise volonté du monde dont il savait faire preuve. Dis-moi, tu as un truc à affirmer dans ta vie ? Ton chat s’est fait écraser ? Mec, écris des poèmes pour t’exprimer plutôt que de brûler le premier quartier qui vient.

A ses mots, l’autre s’énerva deux fois plus et lui envoya une énorme gerbe de flammes. Cependant, si Liam recula par réflexe, il n’en sentit absolument rien.

- Ouh, mais c’est que tu t’enflammes tout à coup ! ricana le muté sur un ton défiant.

Il eut à peine le temps de terminer sa phrase qu’une deuxième vague de feu l’inonda. Ca l’éclatait de voir l’autre en face rager comme un idiot tandis que lui n’en sentait que dalle. Il y avait un moment qu’il ne s’était pas amusé autant. Une troisième attaque, puis une quatrième et la force de la flamme le poussa presque en arrière. Bon c’était drôle deux fois mais ça commençait à être chiant quand même… Liam se concentra et écarta toute perception autre que le tactile. Il redoubla d’effort pour pousser sa force mentale au plus haut qu’il pouvait maîtriser et un deuxième champ de force finit par apparaître. Le muté le modela comme il put et l’envoya dans la tête de l’autre qui l’esquiva de justesse. Théoriquement il aurait dû se le prendre… S’il n’avait pas une vitesse exagérément poussée.

-‘tain, t’es Superman toi ou quoi ? Y a un pouvoir que tu n’as pas ? demanda Liam en pivotant pour prendre plus d’élan et envoyer un deuxième coup. Ah bah oui, tu n’as pas de champ de force.

Il pouffa et reçu une nouvelle gerbe de flammes qui le fit rire d’avantage. Mais tout à coup il sentit une charge supérieure aux précédentes, le percuter de plein fouet pour cette fois, le faire tomber. L’autre ne lui laissa pas le temps de se relever qu’il fila ailleurs, continuer son bazar tranquillement.

- Ben non ne t’échappe pas, ça commençait à être intéressant…

Bon, Liam réajusta son champ de force en reprenant de l’air neuf et se mit à courir en le cherchant du regard. Enfin quand il arriva, ce ne fut pas la surprise à laquelle il s’attendait… Le type en feu était occupé avec un autre… Mais au fait ? Ce ne serait pas le gar du métro qui se la jouait Inspecteur Gadget avec tous ses machins rouges et volants ? Toujours était-il qu’il prenait quand même cher.

-Hé, on n’avait pas fini, protesta Liam derrière lui.

A peine « Monsieur tout feu tout flamme » s’était retourné vers lui qu’il lui envoya une énorme masse violette dans le ventre. Liam le regarda voler. Mais il n’eut pas le temps d’apprécier ce spectacle, que tout à coup, ce fut lui qui vola. Il percuta un mur et son champ de force corporel eut un bug. Lorsqu’il redressa la tête, il put constater que « Tout feu tout flamme » avait un super copain avec une super force ou un truc du genre. Enfin c’est ce que pouvait en déduire Liam après s’être fait soulever et balancer comme un moins que rien.

Il constata aussi qu’il était bien près de lui… Le muté, dans un réflexe soudain, contra le coup qui venait de s’abattre sur lui avec un champ de force en bouclier sur le bras. Il avait définitivement perdu son champ de force corporel ; trop d’instabilité mentale (enfin plus que d’habitude). Il contra de son autre bras, un deuxième coup et les deux se retrouvèrent face à face, à faire rivaliser de leur force. Mais l’autre en avait beaucoup et la sienne qui se jouait dans le mental, commençait à défaillir. Liam poussa un grognement. Il avait une idée, mais il était mal barré pour l’exécuter dans la situation actuelle.



_________________

« En vain m’étais-je efforcé de tirer de mes livres un sursis à ma tristesse… »
omega

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Show Must Go On ! [Liam Burton] Jeu 10 Mar - 16:39




Show must go on !
Liam & Anthony

Anthony en avait franchement ras le bol des mutants qui s’en prenaient à New-York pour un oui ou pour un non. Parce que bon, après le bonhomme de neige, il avait maintenant un mec qui se prenait pour la torche. Ce qui commençait à faire affreusement beaucoup pour le petit humain qu’il était. Certes, il n’était pas un humain ordinaire, il ne l’avait d’ailleurs jamais été mais bon, il avait une jauge d’anormalité à ne pas dépasser et elle était dangereusement en train de monter. Encore une intervention comme celle-ci et il allait finir par exploser. Exploser était un bien grand mot mais l’idée était là. Il en avait marre des personnes qui se croyaient le nouveau vilain du coin. C’était quelque chose qui le gonflait vraiment. Parce qu’après, c’était aux Avengers ou au SHIELD de régler le problème. Et puis depuis que le SHIELD n’existait plus ou moins plus (Fury lui avait certifié mais tant qu’il n’en aurait pas le cœur net, le SHIELD existait toujours et dirigé par il ne savait qui), c’était aux héros de s’en occuper. Et le héros qu’il était en avait marre de jouer les justiciers pour des petits cas comme celui là. Alors bien sûr, il le faisait, parfois il avait même plaisir à le faire mais il avait d’autres choses à penser en ce moment pour qu’on vienne le déranger comme Fireman venait de le faire.

Et puis pourquoi ce dernier avait prit le Bronx pour cible hein ? Pourquoi pas un quartier un peu moins fréquenter. Pourquoi pas une usine désaffectée ou alors un truc complétement vide ? Pourquoi ils s’en prenaient toujours à des quartiers bourrés de gens ? Ils voulaient prouver quoi au juste ? Ils avaient un tableau où ils notaient tous le nombre de victime qu’ils faisaient pour pouvoir gagner un lot à la fin du mois ? Franchement, il était tous ridicule et cela énervait grandement Tony.

- Il semblerait que notre cible travaille en collaboration avec un autre homme, annonça alors l’IA à travers l’oreillette qu’il avait dans l’oreille.

Un sourcil se haussa sur son front alors qu’il parcourait la scène des yeux et il remarqua alors un bonhomme qu’il connaissait. Il l’avait déjà croisé et pas dans une situation banale puisqu’ils se trouvaient dans une station de métro vide lors de l’espèce de vague de froid surnaturel. Le gamin l’avait plus ou moins marqué puisqu’il avait remarqué qu’il était un peu timbré et qu’il pouvait parler comme lui quand il était jeune. Mais il ne savait pas pourquoi il se trouvait là. Pour se battre apparemment puisqu’il se dirigeait vers le bonhomme en feu.

- Je le connais celui là, annonça alors Tony dans le heaume. Il n’est pas dans le camp des méchants … Enfin, je crois pas...
- Je ne parlais pas ce celui là Anthony, coupa alors FRAIDAY, faisant rejoindre le deuxième sourcil de Tony vers le premier déjà levé sur son front. Mais de celui là.

En effet, Tony, qui se remettait doucement mais sûrement de la douche enflammée qu’il venait de prendre (et sans mauvais jeu de mot cette fois), venait d’apercevoir le deuxième bonhomme, Superman où quelque chose comme ça, donner un coup à Liam. Qui venait donc de prendre aussi cher que lui tout à l’heure.

- Faut vraiment que tu me trouves qui sont ces mecs FRI’…, dit-il alors qu’il rejoignait Fireman dans les airs.
- J’y travaille patron.
- Travaille plus vite alors, grogne-t-il tout en lançant une salve sur Fireman ce qui le balance quelques mettre plus loin.

L’IA grésilla dans son oreillette ce qui voulait signifier qu’elle boudait un peu mais Tony n’eut pas vraiment le temps de s’en préoccuper que Liam venait de se prendre une nouvelle claquette. Pas vraiment douce d’ailleurs. Alors que le bonhomme s’avançait toujours vers le jeune homme, Tony lui balança un coup de répulseur dans les dents, histoire qu’il le laisse un peu tranquille.

- Tout va bien gamin ? demanda-t-il alors en descendant de quelques mètres, les capteurs en éveil et son regard rivé sur le dit « gamin ».

A peine avait-il finit ses mots que Fireman revenait à la charge, encore plus énervé. Tony contra cette fois-ci, les mains en avant et les répulseurs à pleine puissance. Il fit passer les flammes autours de lui et le niveau de chaleur de son armure monter de 10°C. Note pour lui-même : ajouter un système de clim plus perfectionné encore dans la prochaine armure.
Il contra alors, envoyant valser le faux vilains de nouveau, de l’eau sur le front. Il tourna son attention de nouveau sur Liam avant de prendre la parole.

- Une idée pour nous débarrasser des deux vilains du dimanche ?


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Burton

J'ai déjà écrit : 211 lettres. Je suis arrivé le : 19/10/2015 Mon petit nom c'est : Wilhiane et je ressemble à : Dylan O'Brien D'ailleurs, je joue aussi : Lysandre De Nerval Je dis merci à : Wilhiane on me connaît sous le nom de : Le Briseur et je suis un : Muté Je suis du côté : de moi-même <3 et je travaille comme : voleur et survivant ça compte?



"Ce qu'il y a d'enivrant dans le mauvais goût, c'est le plaisir aristocratique de déplaire"

MessageSujet: Re: Show Must Go On ! [Liam Burton] Lun 21 Mar - 16:01



Show must go on !
« Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse. »


Liam commençait sérieusement à désespérer de la situation. S’il n’avait pas eu la bougeotte il serait tranquillement entrain de lire bien au chaud… Ouais non, c’était nul comme idée. Etre dehors et se défouler sur des gens qui en plus, avaient l’avantage de le mériter, ça c’était cool. Evidemment il risquait de… comment on disait ? Mourir ? Mouais ça, il avait zappé cette notion depuis qu’il avait survécu à la mort de sa mère et aux expériences d’Hydra. Preuve qu’il était immortel, le type de son pouvoir.

Cependant dans la situation dans laquelle il se trouvait, il ne pouvait pas vraiment s’en réjouir. En même temps, à chercher au plus profond de sa mémoire de muté, il ne s’était jamais trouvé en position d’infériorité. Rien que d’y penser, Liam ragea. Mais tout à coup, l’autre fut projeté sur le côté et le jeune homme put découvrir que le type en armure était revenu à l’attaque.

- Tout va bien gamin ?

« Gamin » ? C’était confirmé, c’était bien Stark. Décidemment Liam devait abandonner l’idée de lui faire comprendre qu’il avait vingt-quatre ans et éventuellement l’âge d’être un grand garçon. Il hocha donc simplement la tête en se disant que ce n’était pas non plus trop le moment de relever la remarque. Et déjà l’idiot enflammé revenait sur eux tandis que l’énervé aux muscles chargeait de son côté. Et c’était repartit…

En même temps qu’Iron Man, Liam tendit les mains pour envoyer un champ de force difforme dans le ventre de son adversaire. Ce dernier poussa un hoquet de surprise et le plia en deux, projeté vers l’arrière. Le jeune homme sentit qu’il avait besoin d’élan, comme si son pouvoir lui demandait un semblant de force physique pour stimuler sa force mentale. Il fallait qu’il se concentre d’avantage, toujours plus… Tony n’avait pas besoin de ça, lui avec tous ses gadgets qui faisaient le travail à sa place. A part son charisme qui lui était propre, bien entendu.

Le muté pivota pour saisir toute sa force et forma une énorme boule violacée tandis que le tas de muscles revenait encore et encore sans fatiguer. Le temps de voir où il envoyait son champ de force et il ferma immédiatement les yeux pour mieux sentir son environnement. Il devait repousser l’autre et pour se faire, l’enveloppa intégralement en poussant au maximum. Il ne put s’empêcher de pousser un grognement. C’était dur, il devait concevoir ça…  

L’autre idiot forçait aussi et ne semblait pas encore prêt à céder. Alors tout à coup, Liam enleva son champ de force… Ce qui valut à son adversaire une taule monumentale et bien ridicule. Surpris par le fait que plus rien ne le retienne, il tituba pour tenter de se rattraper sous les ricanements insupportables du muté. Voir l’espèce de gros dur de service se ramasser comme ça, ça valait le coup d’être venu !

- Une idée pour nous débarrasser des deux vilains du dimanche ?

Liam se força à garder un peu de son sérieux quand Tony lui demanda ça. C’était vrai qu’il avait une idée tout à l’heure, mais ça lui demanderait beaucoup de concentration. Après tout il ne l’avait fait qu’une fois en sortant d’Hydra… Et puis il n’était pas sûr qu’Iron Man approuve. A peine avait-il vaguement réfléchit que l’autre lui ressauta immédiatement dessus.

- Bordel ! ragea-t-il.

Tout à coup, une énorme vague violette émana de lui et fondit sur son assaillant. Liam, qui ne cessait de découvrir son pouvoir, changea immédiatement d’humeur et se détendit. Assommé, l’autre le laisserait tranquille pendant deux secondes au moins, normalement.

-Désolé, fit-il en revenant à Tony. Je peux faire en sorte que mes champs de force soient fins et coupants, du gens à enlever quelques bras ou quelques têtes, mais j’ai besoin de concentration, donc que les types se fassent divertir par autre chose. Du coup on fait quoi ? Parce qu’ils ont l’air increvables.



_________________

« En vain m’étais-je efforcé de tirer de mes livres un sursis à ma tristesse… »
omega

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Show Must Go On ! [Liam Burton]

Revenir en haut Aller en bas

Show Must Go On ! [Liam Burton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ne cherchez plus mon cœur ; les bêtes l’ont mangé [Liam Burton]» The Hillywood Show» Retro Taco Show.» Rétro Taco Show 2011.» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCARS OF MIND ϟ :: 
Off the record
 :: Le cimetière :: RP terminés/abandonnés
-