AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas les postes-vacants, ils sont importants pour le déroulement de l'histoire, et très intéressants ! I love you

Partagez|

Personne ne garde un secret. [wt. Wanda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Personne ne garde un secret. [wt. Wanda] Dim 29 Nov - 15:10



On ne ment pas, on fait que prédire la vérité.
Après quelques heures à profiter de sa liberté, il était temps pour Hope de rentrer dans l'Enfer qu'elle appelait "Maison", en effet en retournant au QG de Hydra la jeune femme se voyait priver de toute liberté. Hope était certes une inquisitrice, mais aussi un simple rouage dans la mécanique du groupuscule, elle n'était rien, ni elle-même et encore la fameuse "Chessmaster" qui faisait trembler certains quartiers de la ville.


Il était tard et Hope semblait exténuée et énervée, elle aurait volontiers passé sur nerfs sur la première personne venue. Mais à la place de cela, elle se devait ravaler sa fierté pour faire son rapport sur les derniers incidents qu'elle avait provoqués "accidentellement". Cela lui paraissait une éternité à attendre debout, mais suite à une remarque désobligeante d'un autre agent sur sa façon de faire, elle lui fit passer un sale quart d'heure. Bizarrement, en moins de cinq minutes, elle avait retrouvé son calme.


Ayant retrouvé le sourire, elle ne fit que sermonné et non sanctionné, de toute manière dans le cas contraire, elle aurait de nouveau fugué en signe de caprice. À la place, elle retourna dans la salle commune avec un grand sourire qui signifiait sans aucun doute qu'elle était de bonne humeur. En entrant dans la salle, celle-ci était déserte, elle fredonna un petit air de musique, avant de s'installer confortablement dans le fauteuil pour remplir son petit journal. Elle exclama librement :

- Les filles riches volent, les mignonnes mentent, les malines jouent aux imbéciles et les pauvres tâches s’évertuent à vouloir égaler les trois autres. Et ils osent me dire que je représente un peu des trois.


Il y avait une part de vérité dans ses dires, elle avait déjà volé beaucoup d'information, elle avait menti pour sa survie et elle passait son temps à jouer aux imbéciles lorsqu'elle s'ennuyer quitte à mettre sa vie en danger. Une chose que lui reprocher beaucoup de personnes de son entourage. Alors qu'elle était perdue à énumérer ses erreurs, la liste de ses victimes et autres choses dans son carnet, elle ne fit pas attention que la porte de la salle commune s'était ouverte. Elle révéla la tête, puis leva ses yeux en l'air tout en poussant un long soupir.


Après quelques minutes de silence, Hope se sentit mal à l'aise, comme si quelque chose en elle était brisé. La jeune femme pouvait se confiait qu'à très peu de personnes, surtout dans le QG ou tous les faits et geste des cobayes étaient surveillés en permanence. Elle se redressa sur sa chaise et demanda d'une voix simple avec un soupçon d'inquiétude :


- Est-ce que parfois, tu sais ce que c'est de se sentir "normale" ? Tu sais genre vivre comme tu le souhaites, libre et sans contrainte. Parfois j'ai l'impression qu'on nous interdis de progresser...

Elle marqua un petit temps d'hésitation avant de reprendre avec un air un peu plus joyeux :

- Combien de personne as-tu tourmenté aujourd'hui ?

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Personne ne garde un secret. [wt. Wanda] Mer 9 Déc - 0:10

La nuit… Je crois que c’est le moment que je préfère. Lorsque le soleil se couche, alors les expériences s’arrêtent. On nous laisse, nous autres les mutés, dans un coin de la pièce et on nous oublie durant quelques temps. Pour nous reposer, qu’ils disent. Pour nous laisser reprendre des forces. N’importe quoi. Ma seule force est celle qui me vient de mon frère. Nous avons commencé cette aventure ensemble, pour notre vengeance, pour sauver le monde de cet imbécile de marchand d’armes, et nous terminerons tout cela ensemble. Tous les deux. Liés à jamais. J’aimerais que tout ça aille plus vite, j’aimerais que les jours soient les plus longs. Mais, pourtant, c’est la nuit que je préfère. Parce qu’elle me cache dans ses bras doucereux, et que je peux enfin me retrouver seule avec mon frère. Le temps passe, les secondes s’égrènent. Je sais que bientôt, nous allons pouvoir aller nous coucher. Tous les deux. Sans personne. J’éteindrais les caméras et nous pourrons discuter. Rire. Être nous, tout simplement.

Oh, au départ ils n’aimaient pas trop notre proximité. Ils ne voulaient même pas qu’on dorme dans la même pièce. Mais, on leur a imposé tout ça. On leur a montré qu’ensemble on valait mieux que tout. Qu’ensemble, on était mieux que tout. Du coup, ils ont fini par nous laisser l’un avec l’autre. Ensemble.

Ce soir, je suis vêtue de ma robe rouge. Pas de tenue d’hôpital pour moi, je n’aime pas ça. Je ne les porte qu’après les expériences. Quand ils nous injectent le produit. J’avance dans les couloirs et cherche mon frère. Je commence par l’endroit le plus logique : la salle commune. J’avance rapidement en jouant avec trois dés qui volent devant moi et tourbillonnent entre eux. Ils sont entourés de cette étrange substance rouge qui fait mon pouvoir magique. Mon don. Mon originalité. J’entre dans la pièce vide sans un mot et m’immobilise. Mon regard fait le tour de la pièce et s’arrête sur l’unique occupante. Non, mon frère n’est pas là. Et moi, je ne vais pas la déranger, si ? Alors que je croise son regard, sa voix s’élève entre nous et je fronce les sourcils devant cette étrange question. Je penche ma tête sur le côté et repousse une mèche de cheveux en arrière. Pas assez. Les infirmières ont peur de moi maintenant. Elles disent que mon don n’est pas ordinaire. Je lui envoie un sourire et sautille jusqu’au pouf gris qui lui fait face pour m’y laisser tomber. Tu sais, avant j’étais une humaine banale. Maintenant j’ai des pouvoirs. Alors, j’appelle ça une sacré progression. Si être un rat de laboratoire en est le prix… Pour l’instant ça me va. Le jour où ça ne m’ira plus, je partirais. t gare à ceux qui se mettront sur mon chemin. C’est moi qui vous le dit. Je sais parfois être cruelle quand je le veux. Comme lorsque j’embête les infirmières. Pourquoi tu dis ça au juste ? Il s’est passé quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Personne ne garde un secret. [wt. Wanda] Sam 12 Déc - 23:12



On ne ment pas, on fait que prédire la vérité.
S'amusant à tournoyer sur sa chaîne Hope s'arrêta au bout de quelques tours, elle en profita pour passer sa main dans ses cheveux et afficha toujours ce sourire satisfait. Ses pensées se répercutaient en échos menaçant dans sa tête, tandis qu'elle les effaça d'un simple geste négatif de la tête. Il était tard, et elle devait gérer son stress de la journée afin d'éviter un nouvel incident. Pourtant, la jeune femme resta assise, ses bras se balançaient le long de la chaise en ajoutant d'un air désorienté :


- Elles le disent tous, leur discours me donne parfois la nausée... Ils ne se soucient pas de nous, ils nous utilisent, ils te bercent de paroles stériles puis ils te laissent à ton propre sort...


Hope savait de quoi elle parlait, elle en avait tant vu lutter pour leur survie puis laisser abandonné à leur propre sort, victime du système de Hydra. Hope avait été brisée il y a bien longtemps, mais son instinct de survie l'avait guidé parmi les épreuves. Elle plongea son regard sombre dans celui de la jeune femme qui se tenait face à elle, avec un air angélique selon Hope. Elle chercha un moment pour choisir ses mots, souriant à la remarque de la jeune femme dû haut fait qu'elle était une humaine banale avant de s'enrôler volontairement dans le groupuscule. Elle avoua d'une voix calme :


- À t'entendre cela parait simple, contrairement à toi, je suis née avec mon don de persuasion... Hydra m'a recueilli, à fait de moi ce que je suis, mais au fil des années, tu auras beau clamer ton indépendance, tu finis toujours part revenir à la "maison". Je serais toi, je m'estimerais encore heureuse d'être considéré comme un rat de laboratoire et non comme une arme de guerre... Donc petit conseil perso, quand tu partiras ne reviens jamais.

La jeune femme se leva et elle commença à faire les cent pas dans la pièce, elle tourna en rond dans la pièce et commençait à en contre connaître les moindres recoins. Lorsqu'elle entendit la question de sa semblable, elle eut un léger, et s'arrêta net. Repensant à ses activités et à son petit jeu, elle ajouta avec un grand sourire :


- Il se passe beaucoup de choses en ville, une fois que tu mets le pied dehors, tu es toujours surveillé. Et aujourd'hui, je n'ai même pas réussi à faire avancer ma partie d'échec, mais la nuit ne fait que commencer.

Hésitante à lui raconter ses dernières mésaventures, elle s'adossa contre le mur qui se trouva de l'autre côté de la pièce, croisant ses bras, elle réfléchit un petit moment à un nouveau jeu. Pourtant elle ne parvint pas à se concentrer, il y avait toujours ses "murmure,murmure,murmure", elle ferma ses paupières pour chasser ses pensées négatives qui surgissait comme un cauchemars vivant en bouche dans sa tête.Après un instant de répit elle reprît  sérieusement :

-   Alors comment s'est passé ta journée dans les labos, j'avoue que je ne mets plus les pieds la-bas depuis un certains temps.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Personne ne garde un secret. [wt. Wanda] Sam 23 Jan - 19:06

Non, ça non : ils ne se soucient pas de nous. Ils ne savent pas qui nous sommes. Ils ne savent pas ce que nous sommes. Pour eux, nous ne sommes que des numéros. Une liste de numéros sans fin, des sujets d’expérience. Des sujets d’expérience. Le terme me glace de l’intérieur, et puis je relève les yeux. J’observe la jeune fille en face de moi. Parce qu’après tout, j’ai choisi. J’ai décidé de venir ici. J’ai décidé d’être un sujet d’expérience. Je crois, au fond, que je ne savais juste pas ce à quoi m’attendre. Je ne pensais pas… Je ne pensais pas qu’il y aurait toute cette souffrance. Cette douleur. L’ignorance des gens autour de moi. L’ignorance des infirmières. Leur froideur, leurs regards glacials. Je m’attendais à ce qu’on me … Non, en fait je ne sais pas ce à quoi je m’attendais. Mais, pas à ça. Si je n’avais pas eu Piétro, je crois bien que j’aurais lâché. C’est Piétro qui a été là pour moi. Et, j’ai été là pour lui. Nous sommes là l’un pour l’autre. Toujours. Nous serons toujours là l’un pour l’autre. Il n’y aura jamais de moi sans lui. Jamais de lui sans moi. Nous sommes une seule et même personne, je crois. Je ne sais pas trop. Avec moi, ils ont arrêté, les belles paroles. J’hausse les épaules. Depuis que je suis capable de lire dans leurs esprits, elles évitent de me toucher. Je me suis amusé avec une, l’autre jour. Je lui ai fait voir… La pire des choses qu’elle voulait. La pire des choses dont elle avait peur. Depuis, elle rase les murs en me voyant. Un rictus monte à mes lèvres. Je me contente de hausser les épaules. Ils m’ont dit de m’entrainer, après tout. Ils m’ont dit de pratiquer, et de voir mes limites. C’est justement ce que je fais.

Etrange demoiselle que celle en face de moi. Mon regard ne la quitte pas. Ici, j’ai appris à me méfier de tout le monde. J’ai appris à ne plus avoir peur de personne, mais j’ai surtout appris à survivre, ici. Bien plus que dans ma maison, en face de cet obus qui manquait d’exploser. Oui, cet endroit m’a appris la vie. La vraie. Dure et horrible. Ma maison, c’est là où se trouve mon frère. Ici, ça n’est qu’une étape. Je soupire un coup et fais un sourire amusé. De toute façon, le jour où je pars, je fais tout péter, tu sais. Comme ça, il n’y aura plus rien où revenir. Mon sourire se transforme et durant quelques secondes, j’ai un air particulièrement féroce sur le visage. J’hausse un sourcil et finit par tirer la langue à la demoiselle.

Il se passe toujours des choses en ville. Mais moi, je n’ai pas le droit de sortir pour aller voir. Une moue monte à mes traits. La surveillance, j’en fais mon affaire. Avec un peu de télékinésie, c’est facile de faire griller une caméra. Très facile. Beaucoup trop même. Je soupire tristement et hausse les épaules. Décidément. J’aimerais bien sortir. Mais, ici… Pff, je suis un rat enfermé dans sa cage. Vivement qu’on me donne de vraies missions. Aujourd’hui, j’ai torturé quatre infirmières, mangé le super repas de la cantine, à base de gelée sans gout ni forme, à base de purée trop liquide et de bœuf trop cuit. Une tuerie, comme toujours. Et puis, j’avais prévu de passer du temps avec mon frère. Mais, il est aux abonnés absents. Avec sa super vitesse, il a du se retrouver capable de passer les gardes pour aller s’amuser. Je l’envie. Vraiment. On m’a fait de nouveaux tests, de nouvelles prises de sang, de nouveaux exercices. J’ai du courir sur un tapis avec des fils partout tout en faisant léviter le plus de choses possibles. Génial.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Personne ne garde un secret. [wt. Wanda]

Revenir en haut Aller en bas

Personne ne garde un secret. [wt. Wanda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Garde rapprochée : la caravane n'attend pas.» « Un secret consiste à ne le répéter qu’à une seule personne à la fois »» Un visage caché et secret, connu de personne..» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?» Garde impériale
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCARS OF MIND ϟ :: 
Off the record
 :: Le cimetière :: RP terminés/abandonnés
-