AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas les postes-vacants, ils sont importants pour le déroulement de l'histoire, et très intéressants ! I love you

Partagez|

take a gun and shoot. [ANKE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: take a gun and shoot. [ANKE] Dim 11 Oct - 13:11



Anke Rosenberg
« MEN ARE SO STUPID, YOU KNOW. »

Anciennement la louve

SURNOM(S) : Agent Rosenberg ou Anke, tout simplement.
ÂGE : Trente longues années de survie.
DATE DE NAISSANCE : Un quinze janvier quelconque.
LIEU DE NAISSANCE : A Berlin, en Allemagne.
NATIONALITÉ(S) : Allemande et américaine.
ORIENTATION SEXUELLE : Pure hétérosexuelle.
SITUATION CIVILE : Veuve et célibataire depuis maintenant sept longues années.
MÉTIER/OCCUPATION : Anciennement agent secret pour l'Amérique, désormais simple policière chargée des affaires de drogues à New-York.
RACE : Simple humaine.
AFFILIATION : Le bien, tout simplement.
GROUPE : Lapis-Lazulli.
IDENTITÉ : Son ancienne identité est toujours secrète.
AVATAR : Emma Watson.

   
Caractère
Anke se trouve être courageuse et têtue ; elle ne recule devant rien et sait se montrer autoritaire quand il le faut. Ses entraînements en Allemagne l'ont rendue ainsi et depuis, elle n'a jamais vraiment changé. Si au départ, elle était une fillette apeurée et inquiète, Anke est devenue une jeune femme sûre d'elle et dominatrice. Elle est pourtant, souvent confrontée à ses collègues hommes qui la jugent incapable, mais Anke est bien décidée à leur prouver qu'elle vaut plus qu'eux tous réunis. C'est une ancienne espionne, après tout.
Douce et sensible, malgré le fait qu'elle sache taire ses émotions et ses sentiments, Anke reste tout de même une humaine et une femme avant tout. Ainsi, elle se trouve être facilement blessée mentalement. Son cœur a déjà beaucoup souffert dans le passé, mais elle renferme toutes ses peines au plus profond d'elle. On lui a appris à le faire et Anke trouve cela bien pratique lorsqu'il faut tuer des gens.
Attentionnée et affectueuse, Anke est une femme aux allures de dure à cuire, mais qui renferme un certain besoin d'attention et de marque d'affections. Ainsi, lorsqu'elle est avec ses proches, la belle Rosenberg se montre adorable avec eux. Câline et douce, elle ne désire point leur faire de mal et tente par dessus tout de leur cacher son passé sanglant, bien que, dans le fond, elle ne peut changer ce qu'elle est.
Intelligente et rusée, Anke peut se sortir de situations difficiles en usant de son intelligence ou de ses atouts féminins, bien évidemment. Elle sait se servir de son physique pour sortir des pires situations, mais sait également utiliser son intelligence pour s'enfuir quand il le faut.
Colérique et impulsive, la jeune femme s'énerve facilement. Elle ne supporte pas l'échec et continuera sans arrêt si elle échoue jusqu'à-ce qu'elle arrive parfaitement à faire ce qu'elle souhaite. C'est une perfectionniste. Sûrement est-ce une tare chez elle, mais cela lui a permis de ne jamais avoir à abandonner ses entraînements comme beaucoup l'ont faits sous ses yeux lorsqu'elle était encore en Allemagne.
Pour terminer, Anke a le tir facile. Si elle se sait en danger ou si elle a reçu des ordres stricts, la jeune femme peut tuer n'importe qui sans même se soucier du fait qu'il ou elle ait une famille. Peut-être est-ce parce que son ancien mentor a tué son mari sous ses yeux pour lui faire comprendre qu'elle ne devait avoir aucune attache ? Elle n'en sait rien. Elle fait simplement ce qu'elle a à faire, sans se poser de questions.

   

   Capacités
Anke est une simple humaine ayant reçu un entraînement plutôt dur lorsqu'elle était plus jeune. En effet, ses parents, trop pauvres pour lui assurer un avenir, l'ont vendus à un homme sans prévenir la fillette âgée de huit ans. Elle a directement suivie des entraînements en tout genre, son mentor lui disant qu'elle se devait de rembourser sa dette. Anke en a toujours voulu à ses parents, car à ses yeux, c'est de leur faute si la petite fille innocente qu'elle était a dû grandir beaucoup plus vite que les autres enfants de son âge. Ainsi, durant dix longues années, Anke a appris à maîtriser toutes sortes de combats au corps à corps. Elle sait se battre, esquiver et se défendre des coups ennemis. Cependant, elle excelle beaucoup plus avec les armes à feu ; en effet, elle ne quitte jamais son  Taurus Raging Bull.

   
mangue

Bonjour tout le monde ! Moi c'est Laetita, j'ai 18 ans et j'habite en France. J'ai découvert le forum grâce à pietro et zéphyr, sisi et je le trouve trèèès bien.
   Par ailleurs, je serais présent(e) sur le forum 7 jours du 7. Mon personnage est un inventé et aussi, je vous embrasse !  I love you

   
Code:
<taken>Emma Watson</taken> ϟ <pseudo>anke rosenberg</pseudo>
   

   


Dernière édition par Anke Rosenberg le Dim 11 Oct - 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE] Dim 11 Oct - 13:11


this is who i am

« she's a killer »

   
Anke regarde par la fenêtre, sourcils froncés. Elle a entendu le bruit d'une voiture se garant devant l'immeuble miteux. Curieuse et débordante d'imagination, la fillette de huit ans s'image alors que les hommes vêtus de noirs seulement, viennent pour assassiner ses voisins, qui sont les pires personnes qu'elle n'a encore jamais connus. Pourtant inquiète et naïve, elle part toquer chez eux, mais personne ne lui répond. Même après avoir crié leurs noms. C'est alors que les deux inconnus se pointent devant la porte du petit appartement dans lequel elle vit avec ses parents. Sa mère ouvre et les accueille avec un faible sourire. Anke commence à paniquer. Et s'ils en veulent à ses parents ? Elle remarque très vite le revolver que possède le plus vieux et se crispe. « Maman ! Maman ! Fais attention, ils ont des pistolets ! » Crie-t-elle en allemand avant que son père ne la prenne dans ses bras pour la faire taire. La fillette les fixe, les larmes aux yeux. Est-ce qu'ils vont tous les tuer ? Elle regarde sa mère aller dans sa chambre. Personne ne parle. C'est stressant et lorsque la porte du salon s'ouvre, Anke fixe sa mère qui lui tend son sac à dos. Elle ne comprend pas. Que se passe-t-il ? Sourcils froncés, l'enfant regarde les personnes présentes dans la pièce une par une, le cœur serré et douloureux. « Ma puce, tu vas partir avec ces hommes, d'accord ? C'est trop dangereux, pour toi, ici. Nous ne voulons que ton bonheur, tu comprends ? » Comprendre ? Que doit-elle comprendre alors que ses pensées se mélangent les unes entre les autres. L'homme le plus vieux tend alors une valise à son père. Elle semble être bien remplie. Anke ne comprend pas et fronce les sourcils quand on lui attrape le poignet. « Maman ? Papa ? » Elle demande, mais personne ne lui répond. Seul le silence l'accompagne alors qu'on la tire jusqu'à la sortie. On l'attache dans la voiture et la fillette se triture les doigts. Elle entend ses parents lui crier qu'ils l'aiment. Est-ce que cela veut dire qu'elle ne les verra plus jamais ? Sentant les larmes monter, elle commence alors à se débattre, comprenant finalement qu'ils veulent l'éloigner de sa famille. « NON ! NON ! MAMAN ! PAPA ! Me laissez pas ! » Elle hurle, crie alors que la voiture s'éloigne. Et alors qu'elle parvient à se détacher, on l’assomme d'un coup dans la nuque, net et précis. Le silence règne alors de nouveau en maître alors qu'elle est rattachée bien comme il faut.

Anke regarde à droite, puis à gauche avant de courir à toute vitesse, les tirs se rapprochant de plus en plus. Du haut de ses quinze ans, la jeune femme est devenue une espionne à part entière pour les missions qu'on juge à son niveau. Elle est encore débutante, mais suit un entraînement plutôt compliqué depuis qu'elle a huit ans. Les joues rouges, le souffle erratique, la jeune femme tente de rester concentrée pour ne pas prendre le mauvais chemin. Elle a appris la carte de Berlin par cœur pour ne pas se tromper. Soufflant fort, elle saute et agrippe le bord de l'escalier de secourt et grimpe en grimaçant. Une fois sur ses pieds, la jeune fille se met à grimper le plus vite possible pour ne pas être touchée par les balles. Elle n'a pas le droit à l'erreur. Une fois tout en haut de l'immeuble, elle s'engouffre dans l'hélicoptère qui l'attend et reprend enfin sa respiration. Ses yeux se ferment alors que sa tête tourne. « Alors ? Tu as réussi à récupérer les documents ?! » La voix rauque de son entraîneur la fait grogner alors qu'elle lui tend la clef USB. Elle détache ses cheveux et vérifie qu'elle n'a aucune autre blessure que l'éraflure du couteau qui l'a touchée quelques minutes plus tôt. « Je leur ai tout pris. C'était facile à faire, mais il y a eu une fuite. Il savait que j'allais venir. C'était un piège. » Avoue-t-elle alors qu'elle se rappelle des trois hommes qui l'attendaient dans la pièce de leur employeur. Sa tête lui tourne de plus en plus et elle se laisse tomber sur le côté. Enfin, elle peut se reposer.

Regardant les photos brûler dans la cheminée, Anke sent les larmes monter. Elle serre les poings et attrape son plaid pour l'enrouler autour d'elle alors que le froid de l'hiver commence à lui picorer la peau. Ses yeux sont tristes, tout comme son cœur. Hier aurait dû être le plus beau jour de sa vie et au final, son mariage a été réduit en miette. Son ancien précepteur a tué son fiancé sous ses yeux, avant même qu'elle ne puisse lui dire oui avec un sourire innocent. Il lui a dit ensuite qu'elle ne devait avoir aucune attache. Que ce n'était pas professionnel et qu'elle aurait finit par le perdre un jour ou l'autre. « Enfoiré. » Lâche-t-elle en y repensant. Elle revoie le corps de Jeremy tomber au sol. Elle se revoit saisir le couteau de cuisine à quelques mètres d'elle et le lancer sur l'homme qu'elle prenait pour son père depuis des années. Elle le revoie lui dire qu'elle est désormais prête pour la vie réelle et pour les vraies missions. Vingt-et-un ans. C'est peu. Surtout quand on sait qu'elle a déjà tout perdu. Anke hoquette et se pince violemment le bras pour faire taire ses sanglots. Elle doit prendre sur elle. On lui a appris à faire taire ses émotions. Elle n'a plus qu'à s'exécuter. C'est pourtant dur. Tellement dur. « Tu me manques, Jeremy ... » Murmure-t-elle avant de s'endormir devant la cheminée, allongée à même le sol.

Anke écoute la voix dans son oreillette, choquée, anéantie. Elle retire la sécurité de son revolver et prend une longue inspiration alors que les yeux de l'enfant face à elle s'écarquillent. Elle l'entend la supplier. Lui dire qu'il n'a rien fait et que c'est son papa qui est méchant, mais les ordres sont les ordres. On lui a dit que le gamin pouvait prendre n'importe qu'elle apparence. Alors … peut-être qu'il est adulte et qu'il s'est fait adopté dans le but de cacher sa véritable identité ? Anke n'en sait rien. Et elle n'a aucun moyen de vérifier pour le moment alors … Elle doit le faire. Elle n'attend pas plus longtemps, appuyant sur la gâchette alors que le bruit lui explose les tympans. Elle regarde le corps de l'enfant tomber par terre en un bruit sec. Meurtrière. Anke serre les dents et sursaute en entendant une fois féminine. « Marcus ? Marcus ! » Elle regarde la fillette de quatre ans s'approcher de son frère et le secouer. La jeune Rosenberg aimerait lui dire qu'il ne reviendra pas et qu'elle n'aurait jamais dû se montrer, mais elle n'arrive pas à parler. « Tue-là. Elle a vu ton visage. » Anke réfléchit. Ce n'est qu'une enfant … Ils pourraient la prendre avec eux. Elle pourrait … la sauver. « N'y pense même pas, Rosenberg. Ou je vous fais sauter la cervelle à toutes les deux dès que tu rentres à la base. » La voix est froide. Et Anke comprend qu'elle n'a pas le choix. Elle sait que son chef tuera l'enfant de manière lente et douloureuse. Alors qu'elle … elle peut lui offrir une mort rapide. « Très bien. Message reçu, monsieur. » Murmure-t-elle avant de tirer sans même regarder le corps de la petite fille tomber. Anke fait demi-tour et ouvre la fenêtre avant de s'échapper. Elle vient de décimer toute une famille. Le père. La mère. Et leurs deux enfants. Anke se sent soudainement horrible, se rappelant de Jeremy. Il doit avoir tellement honte s'il la voit faire depuis les étoiles.

Anke souffle en entendant du grabuge dehors. Elle fronce le nez et enfile un débardeur ainsi qu'un jean avant de regarder par la fenêtre. Il y a des tirs. Il fait malheureusement trop noir pour voir correctement. Anke enfile alors son gilet par-balles ainsi qu'une veste en cuire, puis attrape son revolver, sortant ensuite le plus vite possible. Elle dévale les escaliers en vérifiant qu'elle a bien pris son insigne de police. Voilà maintenant deux ans qu'elle a fui l'Allemagne pour travailler pour le gouvernement Américain avant de finalement se reconvertir dans la police pour avoir une vie plus tranquille. Tranquille mon cul oui ! Anke grogne et se cache, écoutant les voix. Il semblerait que quelqu'un menace les Avengers. Ah. C'est idiots en collants ? La jeune femme écoute attentivement, entendant parler d'Ultron et d'optimisés. Mh. Intéressant. La discussion s'arrête et elle comprend très vite qu'il y a un problème. Regardant la scène grâce à son miroir, Anke lève les yeux au ciel. Barton. Elle en a entendu parler, lorsqu'elle travaillait pour le gouvernement. Le pote des messieurs en collants. Souriant en quoi, Anke tire une première balle, rapide, efficace, qui fait tomber l'homme par terre d'un coup sec. « Ben alors, on se fait trop vieux pour la guerre, Barton ? » Il ne la connaît sûrement pas, mais elle, elle a déjà entendu parler de lui. Il y a d'autres hommes qui arrivent. « On dirait qu't'es cerné. C'comme même un gros coup d'chance que j'squatte dans l'coin alors qu'il n'y a rien ici. » Elle lui offre un sourire narquois, empli de sous-entendus, puis tire en direction des hommes. Lorsqu'enfin, les ennemis du beau Avengers sont enfin hors état de nuire, Anke s'enfuit sans que son « protéger » ne puisse réagir.



Dernière édition par Anke Rosenberg le Ven 16 Oct - 19:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE] Dim 11 Oct - 13:50

T'es pas mal. ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE] Dim 11 Oct - 18:20

bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE] Ven 16 Oct - 12:57

Clint. > Toi aussi, t'es pas mal.

Natasha. > Je suis déjà parmi-vous Mais merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE] Ven 16 Oct - 22:26



Welcome to the family !

Le staff n'a rien à redire sur ta fiche, tu es donc validé !

C'est bien, mais que faire maintenant ?
Maintenant que tu es des nôtres, il faut que tu ailles vérifier que ton avatar à bien été recensé dans le bottin, ainsi que ton pouvoir, sauf si ton personnage provient déjà de l'Univers Marvel et qu'il est donc inscrit. L'on peut avoir commis des oublis, vérifie bien et ne zappe surtout pas cette partie !

Tu peux ensuite aller faire ta fiche de liens, ta fiche de topics, et aller jeter un œil au système de points pour ensuite aller faire des demandes. Puis ensuite visiter les différentes autres catégories, comme le flood, et n'oublie pas de te faire pleins de liens voir des scénarios

Sur ce, nous te souhaitons un bon jeu sur SCARS OF MIND. On t'aime déjà

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: take a gun and shoot. [ANKE]

Revenir en haut Aller en bas

take a gun and shoot. [ANKE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» you shoot me down but i won't fall › Ilian Oms» Les Rangers 2.1» Nos amis les elfes [One-Shoot]» Shootout !!! TRES IMPORTANT» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SCARS OF MIND ϟ :: 
Off the record
 :: Le cimetière :: Fiches de présentation
-